Thessaloniki xnts

Attractions à Thessalonique

Les points forts hors des sentiers battus

Informations sur : Thessalonique

Thessalonique a de nombreuses histoires à raconter, à commencer par le moment de sa fondation en 316/315 avant J.-C. Heureusement, elle avait du "sang" royal, puisque la nouvelle ville a été nommée d'après Thessalonique, sœur d'Alexandre le Grand et fille de Philippe II, roi de Macédoine. Elle s'est rapidement développée - en raison de sa situation géographique privilégiée - pour devenir l'un des ports les plus importants et l'un des centres économiques et commerciaux de la Macédoine et de la péninsule des Balkans dans son ensemble, avantages qui se sont maintenus au cours des 2300 dernières années.

S'étendant sur le littoral du golfe Thermique, Thessalonique regorge de points de repère uniques. Le littoral s'étend du port des ferries à la Tour Blanche, et les nombreuses églises byzantines et les vestiges de la vie passée parsemés dans la ville et ses quartiers historiques en font un lieu de visite privilégié.

Témoins indéniables de son long parcours au fil des années, ses nombreux monuments. Ouverts et facilement accessibles au public, ils vivent aux côtés de ses habitants et racontent des histoires intéressantes sur différentes civilisations, religions, époques.

Certaines des histoires de Thessalonique sont écrites en notes. Thessalonique a longtemps abrité une mosaïque colorée de peuples, qui sont arrivés dans la ville en apportant avec eux leur propre culture et leur musique, dont la résonance se fait entendre jusqu'à aujourd'hui. Sons et mélodies de Grèce, des Balkans, d'Afrique du Nord, d'Orient par des réfugiés grecs d'Asie Mino.

Faits intéressants sur Thessalonique

La cuisine de Thessalonique est connue dans tout le pays pour sa qualité et sa variété. En raison de son passé, la gastronomie de la ville présente des saveurs du Pont, de l'Asie mineure et de Constantinople, ainsi que des influences arabes et arméniennes qui confèrent aux plats traditionnels des nuances exotiques.

Thessalonique possède son propre point d'observation, le château d'Eptapyrgio. Cette ancienne forteresse perchée au sommet d'une colline surplombe toute la ville et offre des vues sur le Golfe.

L'une des premières choses qui vous frappera à Thessalonique est la juxtaposition de bâtiments de styles et d'influences différents. Tout au long de son histoire, la ville a accueilli des Grecs, des Juifs, des Ottomans et des réfugiés d'Asie, pour n'en citer que quelques-uns…

Photos : Thessalonique

Thessaloniki xnts
Thessaloniki xnts
Thessaloniki xnts

Les points forts : Thessalonique

Thessaloniki White Tower
Tour blanche de Thessalonique

L'emblème de Thessalonikis vous attend sur le front de mer, au cœur du pôle métro vibrant de la Grèce.

De l'extérieur, la tour circulaire est haute de 34 mètres et domine toute la zone du front de mer. À l'intérieur, la tour blanche se compose de six étages reliés entre eux par des escaliers et renferme de nombreuses histoires intéressantes et mystérieuses. Faisons une promenade dans le passé mouvementé de cette tour particulière, voulez-vous ?

La tour blanche a été construite sous le sultan ottoman Soliman le Magnifique. Il a érigé une tour qui tient ce que son nom promet - un magnifique monument qui sert de musée et de point de repère jusqu'à aujourd'hui. Elle faisait autrefois partie du système de fortification de la ville, mais a également été utilisée comme prison et garnison.

En raison de son passé cruel et du massacre des prisonniers, la tour blanche a été rebaptisée tour rouge en 1826 pour rappeler tout le sang qui a été versé sous le sultan Mahmud II.

Pour effacer la trace des histoires horribles qui se sont déroulées dans la tour, celle-ci a été peinte en blanc en 1912, en signe de purification et de paix.

Dans l'histoire des événements, la tour a joué un rôle vital dans la défense aérienne de Thessalonique pendant la première, mais aussi la deuxième guerre mondiale.

En 1985, la tour a été entièrement restaurée et polie, après tout ce qu'elle a dû endurer au cours des siècles passés.

Aujourd'hui, la tour blanche abrite le musée byzantin de Thessalonique et crée avec son passé une atmosphère mystique et très spéciale, à ne pas manquer lors d'une visite à Thessalonique.

Nos voyages : Thessalonique